mardi 29 juillet 2014

LA PATIENCE ACCOMPLIT PARFAITEMENT SA TACHE

Lecture biblique : Jacques 1. 1-11
« Mais il faut que la persévérance accomplisse parfaitement sa tâche afin que vous soyez parfaitement qualifiés, sans défaut, et qu'il ne vous manque rien. » (Jacques 1. 4)

De plus grandes et merveilleuses bénédictions ont échappé à mes enfants à cause de leur manque de patience, plus que pour toute autre raison.
Très souvent, J’ai voulu te conduire sur un chemin que tu n’avais pas prévu, sur une voie à laquelle tu ne t’attendais absolument pas : tu n’y étais pas prête, et tu avais résolu d’emprunter une toute autre route. Tu n’as donc pas eu la patience d’attendre un jour de plus, ni de franchir un kilomètre supplémentaire, ni de t’attarder pendant une autre heure, afin que Je te transmette la surprise et la bénédiction que J’avais préparées pour toi.
La patience ne se presse jamais. Elle croit fermement que toutes choses concourent à notre bien. Elle sait que Dieu a un plan et qu’il l’accomplira. Elle se détend quand elle doit attendre et elle contemple  les beaux paysages lorsqu’elle doit passer par une déviation. Elle ne se hâte pas de retourner sur la route prévue au départ, parce qu’elle espère trouver un diamant en chemin. La patience ne rend pas seulement ton voyage parfait : elle te perfectionne, toi aussi, afin que tu fasses des progrès spirituels en cours de route (Hébreux 10. 36).

                                          Gwen Shaw

lundi 28 juillet 2014

PRENDS SOIN DE BIEN ACCOMPLIR TON MINISTERE

Lecture biblique : Colossiens 4. 11-18
« … Veille sur le service que tu as reçu dans le Seigneur afin de bien l’accomplir. » (Colossiens 4. 17)

Satan s’ingénie à trouver moyen de t’empêcher de remplir la vocation que Dieu t’a adressée. Parfois, il te laisse même servir Dieu, afin que tu croies être dans ma sainte volonté, puisque tu sembles me servir.
Mais c’est seulement par une grande humilité, en voulant être guidée par moi et en obéissant sans broncher à ma douce petite voix que tu parviendras à accomplir la vocation et la destinée qui sont sur ta vie.
J’ai fixé à chacun de mes élus prédestinés un appel spécial et un don qui puisse leur permettre d’accomplir leur destinée éternelle, mais beaucoup n’emploient pas ces dons pour moi. J’aime qu’on fasse bon usage des talents que J’accorde, car par fausse humilité ou par crainte, beaucoup restent inexploités.
Cherche ma face chaque matin pour pouvoir accomplir l’œuvre que J’ai préparée pour toi en ce jour.
                                          Gwen Shaw


dimanche 27 juillet 2014

QUE TA PAROLE SOIT PLEINE DE GRACE

Lecture biblique : Colossiens 4. 6-10
« Que votre parole soit toujours pleine de grâce et assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun. » (Colossiens 4. 6)

De nombreux problèmes surgissent à cause de paroles impitoyables, plus que pour toute autre raison. Aucun homme à la langue bien pendue ne peut être un diplomate. Remarque ceux qui parlent peu : ce sont des sages.
Mais il ne suffit pas de garder le silence ou de ne dire que quelques mots de temps en temps. Il faut prononcer des paroles de grâce quand on ouvre la bouche.
Ne justifie jamais tes paroles irréfléchies. Parfois, tu dois te repentir des propos que tu as laissé échapper, même s’ils étaient véridiques, parce qu’ils n’étaient pas assaisonnés du sel de la grâce : ils provenaient plutôt d’un cœur amer et irrité.
Je suis mort afin que tu puisses être délivrée de toute amertume et de toute colère. Tes paroles ne doivent plus refléter ces sentiments. Ton amertume et ta colère sont mortes. Que tes propos soient pleins de grâce et assaisonnés de sel, car ce sont les vérités et les réalités de ta vie.
Tous les problèmes qui surgissent, toutes les discussions qui ont lieu doivent toujours être supervisés par moi. Quand tu parles, prends conscience que Je t’écoute. Je te soufflerai toujours les bonnes réponses. Si Je ne le fais pas, ne dis rien, car le silence vaut mieux que des paroles insensées. Souviens-toi que les mots ont détruit plus de vies que les épées.
« Avoir des paroles pleines de grâce » ne veut pas dire que tu dois toujours dire « oui » à tout. Cela peut parfois être la capacité de dire « non » avec le sourire.
                                          Gwen Shaw


samedi 26 juillet 2014

DONNE ET FAIS CE QUI EST JUSTE

Lecture biblique : Colossiens 4. 1-5
« Maîtres, accordez à vos esclaves ce qui est juste et équitable, sachant que vous aussi vous avez un maître dans le ciel. » (Colossiens 4. 1)

Aussi haut que tu t’élèves dans ta situation ici-bas, tu auras toujours quelqu’un au-dessus de toi. Moi, l’Eternel ton Dieu, Je suis plus élevé et plus grand que toi. J’observe tous tes faits et gestes. Tu es ma servante, ma subordonnée, et Je te traiterai de la même manière que tu traites tes servantes et tes subordonnées.
Si tu donnes à tes collaboratrices ou à tes protégées un profond amour et beaucoup de gentillesse, de compréhension et de patience, Je ferai de même à ton égard. C’est toi qui établis les règles : tu seras toi-même traitée et jugée selon les lois et les normes que tu emploies avec les autres.
N’oublie jamais que Je vois tout. Quand on ne comprend pas tes motivations et ton amour, Je le vois aussi ; J’interviens et Je prononce mon verdict.
Efforce-toi d’être sans cesse juste envers tes subordonnés. Qu’aucun n’ait l’impression d’être moins aimé que les autres. Aime chacun également. Bien sûr, tous ne sont pas pareillement dignes de confiance et ne peuvent pas assumer des responsabilités similaires, mais tu dois aimer chaque personne pour le bien qui est en elle, car chacune a une disposition et un don particuliers dont Je l’ai pourvue pour qu’elle t’assiste, afin que tu puisses accomplir de grandes choses pour moi.
                                          Gwen Shaw


vendredi 25 juillet 2014

FAIS TOUT POUR JESUS

Lecture biblique : Colossiens 3. 23-25
« Tout ce que vous faites, faites-le de tout votre cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes. » (Colossiens 3. 23)

Mon enfant, c’est moi que tu sers. Si tu servais les autres, tu te découragerais, car bien des fois, tu aurais l’impression de travailler en vain. Les hommes sont davantage portés aux critiques qu’aux encouragements. Ils sont ingrats, fiers et vantards ; ils oublient le bien qu’on leur fait et s’ingénient à trouver des fautes dans ce que Je te pousse à réaliser.
Mais tu n’accomplis pas ton service pour eux : c’est pour la cause de Christ que tu agis. Tu recevras donc une récompense juste et éternelle pour toutes les bonnes actions et pour toutes tes pensées pleines d’amour.
Tu peux sans problème servir ton ennemi. Je t’ai prescrit d’être bonne pour lui, car ce faisant, tu amasseras des charbons ardents sur sa tête.
Beaucoup de mes enfants ont besoin d’une profonde guérison intérieure. Ils portent des blessures et des cicatrices qui se sont infectées. Mais tu ne dois pas laisser l’odeur fétide qui s’en dégage t’empêcher de tenter de les aider et de les guérir. Sois une bonne infirmière pour tous ceux que Je confie à tes soins.
Au-delà de leurs faiblesses, discerne la cause de leur état pour avoir compassion d’eux, car si leurs plaies ne sont pas soignées, l’infection leur coûtera un membre ou même la vie. Beaucoup ont l’âme malade et Je dois amputer leurs membres. Certains meurent prématurément parce que le poison a infecté leur sang et les a tués. Hâte-toi d’aller guérir tous ceux vers lesquels Je t’envoie !

                                          Gwen Shaw

jeudi 24 juillet 2014

LA VRAIE GRANDEUR

Lecture biblique : Colossiens 3. 12-22
« Ainsi donc, en tant qu’êtres choisis par Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous de sentiments de compassion, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous les uns les autres et, si l'un de vous a une raison de se plaindre d’un autre, pardonnez-vous réciproquement. » (Colossiens 3. 12, 13)

C’est la vraie grandeur. Ce qui est merveilleux, c’est qu’il est vraiment possible que tous mes enfants possèdent ces précieux fruits du Saint-Esprit.
Ces caractéristiques sont la véritable destinée et l’accomplissement des élus de Dieu, qui forment mon saint peuple bien-aimé. Tu fais partie de ma sainte troupe lorsque tu renonces aux mauvaises choses mentionnées par Paul, car elles ne conviennent pas aux glorieux saints. Je fais de toi un peuple saint qui aura des entrailles de miséricorde, des cœurs bons, des esprits humbles, une grande persévérance et la grâce de pardonner et d’oublier.
Efforce-toi d’acquérir ces glorieuses caractéristiques célestes, car alors, tu seras semblable aux grands saints de tous les temps. Telle est la nature des anges. Efforce-toi sans cesse d’atteindre cette perfection. Ne te contente pas de moins alors que tout cela est à ta portée ! Essaie ! Grâce à mon Saint-Esprit qui demeure en toi, ce n’est pas impossible, car telle est sa nature, et lorsqu’il gouverne ta vie, il vit à travers toi et tu acquiers le merveilleux caractère du Seigneur.

                                          Gwen Shaw

mercredi 23 juillet 2014

LE NOUVEAU TOI

Lecture biblique : Colossiens 3. 1-12
« Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, recherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Attachez-vous aux réalités d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre. » (Colossiens 3. 1, 2)
« Faites donc mourir en vous ce qui est terrestre : l’immoralité sexuelle, l'impureté, les passions, les mauvais désirs et la soif de posséder, qui est une idolâtrie. » (v. 5)
« Mais maintenant, renoncez à tout cela, à la colère, à la fureur, à la méchanceté, à la calomnie, aux grossièretés qui pourraient sortir de votre bouche. » (v. 8)
« Vous avez revêtu l'homme nouveau qui se renouvelle pour parvenir à la vraie connaissance, conformément à l'image de celui qui l'a créé. » (v. 10)

Ma bien-aimée, c’est là le secret. C’est le seul moyen de remporter la victoire sur le mal qui cherche à te nuire. Lis de nouveau ces versets et Je t’instruirai.
Premièrement, tu dois désirer t’élever au-dessus des réalités de la terre et chercher les choses d’en haut. Ton esprit sera élevé en même temps. C’est ce à quoi tu attaches ton intelligence qui affecte ton cœur. Ce dernier ne peut être touché que par ton intellect (par ce que tu apprends, regardes, écoutes, touches, etc.) Si tu n’apprends pas une mauvaise nouvelle à quelqu’un, il ne s’attristera pas ; de même, ne ressasse pas le mal, les blessures, les torts, mais demeure en mon amour.
Deuxièmement, souviens-toi que tu es morte à tout ce qui est passé. Mets à mort selon les principes divins tout ce qui veut te priver de ta joie, y compris les affections excessives. Si tu aimes trop quelqu’un ou quelque chose, tu n’auras plus la paix, car cette personne, chrétienne ou non, aura le pouvoir de te blesser ou de te faire terriblement souffrir. Aime-moi de tout ton cœur et Je te donnerai mon amour saint et équilibré pour les autres.
Troisièmement, n’en parle pas. T’épancher aggrave la situation et l’empêche de « mourir ». Tu cherches des compagnons d’affliction, mais si tu es morte, comment peux-tu laisser vivre tes crève-cœur ? Les discussions défaitistes ne sont pas seulement nuisibles, mais elles polluent tout autour d’elles.
Quatrièmement, revêts mon image. Mets-la sur toi ! Ce n’est pas à moi de le faire. Tu peux vivre avec elle, marcher avec elle et ne faire qu’une avec elle. Christ en toi est l’espérance de la gloire. Je suis allé à Jérusalem afin de mourir pour toi. Si tu souffres, ce n’est pas ton nouveau moi qui te fait mal, mais c’est l’ancien corps, qui est mort et déjà crucifié. Ton esprit s’est élevé au-dessus de lui et demeure ici, avec moi.

                                          Gwen Shaw

mardi 22 juillet 2014

PAR LUI, NOUS POUVONS TRIOMPHER DE SATAN

Lecture biblique : Colossiens 2. 14-29
« Il a effacé l'acte rédigé contre nous qui nous condamnait par ses prescriptions, et il l'a annulé en le clouant à la croix. Il a ainsi dépouillé les dominations et les autorités et les a données publiquement en spectacle en triomphant d'elles par la croix. » (Colossiens 2. 14, 15)

Oui, ma bien-aimée, quand J’ai été attaché à la croix, nu et humilié, J’ai donné publiquement en spectacle la glorieuse victoire que Je remportais sur toutes les principautés et les puissances de péché.
Les hommes ont cru m’avilir en me pendant au bois, à la vue du monde entier, mais ils n’ont pas compris qu’en fait, c’était l’inverse qui se produisait.
Je suis vainqueur ! Je suis le Seigneur triomphant ! Et tu l’es aussi : Je me servirai de ce que le diable accomplit pour tenter de te détruire afin de t’élever et de te rendre grande dans mon royaume. Souviens-toi : « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » (Romains 8. 31)
Et Je suis pour toi ! A chaque instant de ma vie, Je suis de ton côté ! Mais Je suis également pour tes ennemis et pour ceux qui te blessent, car Je les aime aussi. J’essaie de les changer. Tu dois prier pour eux avec mon amour. Les forces mauvaises travaillent contre eux et tentent de les utiliser, mais tes prières en leur faveur seront plus efficaces pour les affranchir que toute autre prière. Non seulement ils seront délivrés, mais tu seras, toi aussi, bénie et libérée. Souviens-toi que « l'Eternel rétablit la situation de Job quand celui-ci eut prié pour ses amis; il lui accorda le double de tout ce qu'il avait possédé » (Job 42. 10). Je les ai appelés amis ; J’ai même appelé amis ceux qui ont accusé, harcelé et ridiculisé Job.
N’ai-Je pas appelé Judas « ami » la nuit même où il m’a vendu et trahi en m’embrassant ? (Matthieu 26. 50). Toi, va et fais de même.

                                          Gwen Shaw

lundi 21 juillet 2014

LES TRESORS DE LA SAGESSE ET DE LA CONNAISSANCE

Lecture biblique : Colossiens 2. 1-13
« C’est en lui que sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.» (Colossiens 2. 3)

Oui, Je sais tout. Rien, absolument rien n’est caché à mes yeux. Je connais tous les trésors et la sagesse de toute la création, visibles et invisibles. J’en suis même à l’origine !
Mon enfant, reste près de moi. Laisse-moi être ton tuteur, ton révélateur. Laisse-moi te dévoiler les secrets et les mystères cachés.
Laisse-toi instruire par moi. N’apprends rien des enseignants ou des instructeurs du monde, sauf s’ils ont reçu des leçons de ma part. « Puisque à travers cette sagesse le monde n'a pas connu Dieu en voyant sa sagesse, il a plu à Dieu de sauver les croyants à travers la folie de la prédication. » (1 Corinthiens 1. 21)
Dans leur aveuglement et leur rébellion contre moi, ils ont cherché la VERITE, alors que Je suis moi-même le chemin, la vérité et la vie. C’est MOI qui les instruirai en toutes choses. Et pourtant, ils m’ont rejeté.
Ma bien-aimée, tu as besoin qu’on t’apprenne la sagesse et la connaissance divines. Si tu t’approches de moi, tu seras revêtue de ma puissance d’en-haut et tu recevras ma sagesse et ma connaissance cachées, si bien que tu seras capable d’enseigner à beaucoup les glorieuses vérités cachées depuis la fondation du monde.

                                          Gwen Shaw

dimanche 20 juillet 2014

UNIS DANS L’AMOUR

Lecture biblique : Colossiens 2. 1-10
« Je combats ainsi afin que, unis dans l'amour, ils soient encouragés dans leur cœur et qu’ils soient enrichis d'une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, aussi bien du Père que de Christ. » (Colossiens 2. 2)

Ma bien-aimée, il est merveilleux de voir des cœurs unis dans l’amour. Ce qui est ainsi uni a une grande force et une sublime beauté.
Un brin de laine seul est fragile, mais lorsqu’on en tresse plusieurs, ils deviennent très résistants. Quand tu es unie aux autres dans l’amour, tu es très forte et bien protégée, et rien ne peut vous séparer ni vous détruire.
Satan attaque l’amour que mes enfants éprouvent les uns envers les autres grâce à moi. Il tente de le détruire et de l’endommager. Mais si tu restes proche de moi, Je te donnerai la force de triompher de toutes ses attaques perfides contre toi.
Lorsqu’on emploie plusieurs couleurs pour faire un tricot, cela rehausse beaucoup sa beauté, mais il est important que les brins de laine soient entrelacés à l’envers de l’ouvrage, afin qu’aucun trou n’apparaisse lorsqu’on passe d’une couleur à une autre.
De même, pour te mêler harmonieusement aux autres, tu dois être entrelacée à eux. Tu dois renoncer à toi-même, à ton idéal, à tes souhaits personnels ; ton cœur plein d’amour doit se soumettre à celui des autres afin que l’ouvrage ait bel aspect. Nul ne doit pouvoir discerner où un brin s’arrête et où un autre commence, mis à part l’auteur de l’ouvrage.
Sacrifie un peu plus de toi-même. J’ai un bel ouvrage en vue pour ta vie, et il doit s’accomplir.

                                          Gwen Shaw